vendredi 18 août 2017

Challenge des 4 maisons


J'ai moi aussi participé à la 2e édition du Challenge des 4 maisons créé par Zoé de la chaîne youtube Bulle de Mots.
C'est un challenge Harry Potter où le but est de :
   • Choisir la maison pour laquelle vous allez concourir
   • Lire soit 7 livres, comme les 7 tomes d'Harry Potter
            soit 4119 pages, comme le total des pages de la saga.

Pour le reste des règles, comment gagner plus de points etc, je vous met le lien de la vidéo de Bulle de Mots qui sera beaucoup plus clair !


Bilan

Je n'ai pas validé le challenge... bouuuh
J'ai lu cinq livres sur sept, mais j'avais décidé de ne pas me mettre la pression alors je suis quand même plutôt contente de mes lectures.

J'ai commencé le challenge avec une relecture d'Harry Potter et la chambre des secrets en VO. Première fois que je le lisais en anglais et j'ai adoré.
C'était génial de me replonger dans l'univers, on a beaucoup plus de détails sur Poudlard et d’interactions entre les personnages que dans les films et c'est tellement agréable !
Lire l'écriture de J.K. Rowling directement ajoute une touche de magie supplémentaire.
J'ai toute la série en VO et vais certainement me la faire avant la fin d'année hihi.

J'ai ensuite lu La balafre de Jean-Claude Mourlevat qui est une petite lecture lu en quelques heures. 
J'ai passé un très bon moment, et fut très positivement surprise par l'histoire.

Après cette lecture, j'avais envie de fantasy pour avoir un univers "consistant". Je me suis tournée vers Druide d'Olivier Peru (qui était le plus vieux livre de ma PAL) et n'est pas été déçu du tout ! Je l'ai dévoré en quelques jours. C'est un énorme coup de coeur, je vous laisse aller voir ma chronique qui est beaucoup plus détaillée.

La fantasy c'est génial, mais ce n'est pas forcément une lecture reposante donc il me fallait une petite lecture légère : Ceci (n')est (pas qu')une comédie romantique de Julie Grêde. Mignon et reposant, une très jolie histoire.

Puis j'ai re choisis de la fantasy avec la suite de l'épouvanteur, le tome 6 : Le sacrifice de l'épouvanteur de Joseph Delanay, qui fut une bonne lecture mais pas autant que ce à quoi je m'attendais.
Je passe généralement un très bon moment avec L'épouvanteur mais là j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs, je vous en dirai plus dans ma chronique qui arrive !


Bien que je n'ai pas réussit le challenge, j'ai passé un super moment et j'y reparticiperai sans hésiter !

La Balafre

Auteur : Jean-Claude Mourlevat
Editions : Pocket Jeunesse
Prix : 4.70€



Résumé


"Olivier et sa famille viennent d'emménager à la campagne, dans un petit village nommé La Goupil. Un soir, alors qu'il se promène seul dans le quartier, Olivier est effrayé par un chien qui aboie furieusement derrière la grille d'une maison abandonnée. Ses parents pensent que c'est de la pure imagination car cette maison délabrée est inoccupée depuis bien longtemps et à leurs yeux, ce chien n'existe pas non plus ! Pourtant, notre héros persiste à croire qu'il y a quelque chose de mystérieux dans cette demeure. Sa seule voisine, une vieille dame, en sait-elle quelque chose ? Un jour soir, il aperçoit à nouveau le chien mais cette fois-ci accompagné d'une petite fille. Puis, ils disparaissent subitement tous les deux, comme par enchantement ! Ces faits troublants vont l'inciter à poursuivre son enquête jusqu'au bout."



Mon avis


C'est un tout petit roman de 120 pages alors c'est difficile d'en parler sans en dévoiler trop. 

Tout ce que vous devez savoir c'est que c'est très bien écrit, l'histoire est prenante et vraiment surprenante.

Je dois avoué que je ne m'attendais pas à grand chose avec ce livre, encore une preuve que je sous-estime les petits romans : j'ai toujours cette appréhension en me disant "J'espère que je n'arriverai pas au bout en pensant que je n'en ai pas eut assez, que l'histoire a bien été développée." Et là, Jean-Claude Mourlevat me fait mettre mes a priori de côté : au début je m'attendais à une petite histoire de fantôme mais c'est en fait beaucoup plus recherché et profond que ça.

C'est un roman jeunesse très surprenant, frissonnant, poétique et intense.


Par contre, j'ai eut un peu de mal avec les personnages. Je n'ai pas eut d'affection particulière pour eux, car c'est, selon moi, difficile de s'attacher à des personnages en si peu de pages. 


Une jolie lecture, et la découverte d'un auteur dont je lirai très certainement d'autres livres (son roman "Et je danse aussi" me tente beaucoup !)

jeudi 17 août 2017

Druide


Auteur : Olivier Peru
Editions : J'ai Lu
Prix : 8.90€

Résumé

Dans ce monde divisé en trois Royaumes, les humains font appel à un maître druide pour résoudre un horrible et mystérieux meurtre, dans la forteresse la mieux gardée du Royaume. Qui sont ces meurtriers ? Que voulaient-ils ? Comment sont-ils entrés ?
Nous suivons le maître druide ainsi que ses deux apprentis tout au long de leur enquête qui va se révéler plus complexe et dangereuse qu'ils ne l'auraient cru.


Mon avis

Ce roman est centré autour d'histoires d'amitié et de liens qui se font et se défont entre les personnages. Les trois druides que l'on suit majoritairement sont attachants et profonds. 
J'ai trouvé tous les personnages passionnants. Ils ont chacun une personnalité, une philosophie et une façon de voir la vie différente, parfois jolie, parfois poétique, ou parfois difficile à comprendre.
Particulièrement Obrigan, le personnage principal, qui est typiquement le genre de personnage que j'apprécie : passé secret, dur et compliqué, personnage un peu bougon et renfermé mais terriblement loyal, gentil et sage.

Le "royaume" des druides est également très bien pensé et décrit. Je me posais beaucoup de questions au début du roman, toutes les réponses viennent au fur et à mesure et sont très bien amenées.

C'est de la grosse fantasy avec un univers très fouillé, tellement profond et détaillé que l'auteur aurait pu faire une série avec une fin de tome à chaque chapitre car l'histoire et les personnages sont presque toujours en mouvement. Il n'y a que très peu de moments "pause", dès le début on est entraîner dans l'effervescence et le drame qui secoue les royaumes.
On va d'intrigues politique, à des trahisons, à des meurtres, aux origines du monde.
C'est, certes, beaucoup d'informations, mais c'est dosé de façon à ce qu'on ne soit jamais envahi de détails, et je ne me suis en tout cas jamais perdue.

De plus, l'écriture est superbe. Olivier Peru peut dépeindre une ambiance légère qui devient soudainement tendue et oppressante, et ça marche à chaque fois. L'auteur m'a embarqué dans l'ambiance à tel point que je ressentais l'histoire comme si je la vivais aussi (c'est un sentiment plutôt difficile à expliquer, j'espère que c'est clair)
L'auteur arrive à lâcher des révélations totalement inattendues : à chaque fois je croyais tout comprendre et savoir comment ça allait finir, et pendant tout le roman, et jusqu'à la fin j'ai était surprise voire choquée des révélations de certains personnages, c'est pour moi impossible de deviner la fin, ou alors vous êtes très fort !


Vous l'aurez compris, je suis emballée par cette lecture. J'ai passée un très bon moment, je me suis beaucoup imprégnée de l'univers, et la révélation finale est juste géniale.
Je vous conseille ce roman à 100% !

mercredi 16 août 2017

Une personne à découvrir

Talking as Fast as I Can


Auteur : Lauren Graham
Editions : Ballantine Books
Prix : 19.81€

Comme beaucoup, j'ai découvert Lauren Graham en tant que Lorelai Gilmore dans la série TV Gilmore Girls.
Après son roman "Un beau jour peut-être", paru en 2013, elle se met à écrire sa biographie "Talking as Fast as I Can" qui fut publié en novembre 2016.


Résumé

Elle parle ici de son enfance, de ses débuts en tant qu'actrice et de la manière dont elle est tombée amoureuse du cinéma. Avec beaucoup d'humour et de naturel, Lauren Graham nous décrit l'envers du décor du monde du cinéma, son expérience et ses ressentis sur ses propres tournages, et nous livre également quelques pages du journal de bord qu'elle a tenu pendant le tournage du revival de Gilmore Girls.


Mon avis


Vie personnelle
Lauren Graham est une très belle et courageuse personne qui s'est forgé toute seule, car, faute de connaître quelqu'un dans le milieu du cinéma, elle a galéré financièrement comme n'importe qui, collectionné les emplois plus ou moins pourris jusqu'à en avoir plusieurs en même temps tout en étudiant le théâtre. 
Elle n'a jamais perdu la foi et a toujours cherché à devenir meilleure jusqu'au jour où sa carrière d'actrice a enfin démarré. 


Découverte du monde du cinéma
J'ai trouvé cette biographie très intéressante car je ne me rendais pas compte de la dose de travail qu'il y avait derrière une carrière d'acteur. J'avais tendance à ne voir que le côté "star sous les projecteurs, beau salaire, belle vie" alors que, sans vouloir plaindre les acteurs car ils ont quand même un très beau métier par rapport à d'autres, le lancement d'une carrière signifie aussi des années de travail, de combat et de galères.

Elle nous donne sa vision du monde du cinéma de l'intérieur, notamment la pression mise sur les actrices pour qu'elles ne prennent pas de poid, les soit disant régimes miracle, et la réalité d'Hollywood où les actrices de plus de 50 ans commencent à voir la fin de leur carrières se dessiner car, évidemment, c'est toujours mieux une jeune femme mince et jolie.



Les coulisses
Donne aussi des petites anecdotes et la façon dont elle a vécu ses tournages, en particulier pour Gilmore Girls et Parenthood. Pour les fans de ces séries, ce n'est que du plaisir de savoir comment ce sont passées ces années de tournage, apprendre des petits trucs sur l'équipe, les secrets de tournage...

Et puis enfin, le "journal de bord" qu'elle a tenu pendant le tournage du Revival de Gilmore Girls, qui, pour les inconditionnels de la saga, vaut de l'or !



Niveau d'anglais
J'ai trouvé ce livre facile à lire, étant donné que c'est du vocabulaire courant, sans effets de style ou complications. 
J'ai du chercher quelques mots et explications en rapport avec le cinéma mais à part ça aucun problème. Je ne le conseille pas forcément pour une première lecture mais c'est assez accessible quand on est plus à l'aise avec la lecture en VO anglais.


Bref

Talking as Fast as I Can est une autobiographie pas du tout barbante : il y beaucoup d'humour, une écriture fluide et naturelle à l'image de Lauren Graham, une femme sans chichi.
Son histoire m'a fasciné et je l'admire énormément, autant pour sa détermination que pour sa façon d'appréhender la vie.
Un livre plein de reconnaissance et d'humilité.

mardi 15 août 2017

Panne de lecture et remise en question

La panne de lecture, ou la maladie du lecteur par excellence.

C'est à dire que pendant un temps plus ou moins long, le lecteur assidu n'a plus l'envie, ou n'arrive plus à rentrer dans un univers. 
Lassitude ? Occupation ? Problèmes personnels ?

Pour moi, c'était le book Hangover.


Le tome 3 de la Passe-Miroir : La mémoire de Babel de Christelle Dabos, est sorti début Juin. Evidemment, je me suis ruée dessus et ai tellement aimé découvrir la suite de l'histoire, replonger dans l'univers, et retrouver les personnages, qu'après l'avoir fini, à chaque fois que je commençais un nouveau roman, je ne trouvais rien d'équivalent. Je lisais 20-30 pages, me disais "oui c'est sympathique mais..." et rangeais le livre sur l'étagère parce que non, je ne m'étais pas encore remise du tome 3 de La Passe-Miroir.


J'étais incapable d'arrêter de penser et comparer chaque livre à cet univers. L'envie de lire était pourtant bien présente, mais impossible de terminer un seul livre pendant un mois et demi.


J'ai alors développé un sentiment de culpabilité : "Mais Lucie tu as une quarantaine de livres dans ta PAL tu vas bien réussir à en finir un !" "En 3 semaines de vacances tu n'as pas fini un seul bouquin, c'est nul."
Je me suis donc poussé à lire. Différents styles, différents univers, des livres qui me faisaient envie sur le moments, des livres que j'ai commencé puis reposé parce que non, je ne passais pas un bon moment, je me forçais à lire une page, un chapitre de plus et ce n'est définitivement pas la chose à faire.
Puis je me suis raisonnée. Après trois essaies, inutile de forcer d'avantage, je n'arrivais pas à me plonger dans un roman, autant laisser passer un peu de temps.


Pourquoi me mettre une telle pression quand la lecture est avant tout un plaisir ?

Certains trouveront ça ridicule, d'autres comprendrons totalement, mais j'étais triste de ne pas être capable de finir un livre.
Alors j'ai simplement fait autre chose, profité de mon temps libre autrement. Et finalement, j'ai été d'autant plus contente de finir un livre, sans me forcer, mais juste parce que j'en avais envie.

Mon sauveur ? Harry Potter. Oui. Encore et toujours Harry Potter. Que voulez-vous que je vous dise ? J'ai reprit goût à la lecture grâce à mon univers préféré, avec mes personnages préférés. Tout est reparti comme avant, et ça fait du bien.

samedi 4 mars 2017

On rajoute deux book boyfriends à la liste, désolé Charley..

Charley Davidson : Troisième tombe tout droit


Auteur:Darynda Jones
Editions: Milady
Prix: 8.20€

Résumé

"Détective privé paranormal. Sinistre faucheuse extraordinaire. Peu importe. Charley Davidson est de retour ! Et elle boit de grandes quantités de café pour rester éveillée, parce que chaque fois elle ferme les yeux, elle le voit : Reyes Farrow, le mi-humain, mi-mannequin fils de Satan. D’accord, elle a fait emprisonner Reyes pour toute l'éternité. Mais comment est-elle censée résoudre un cas de personnes disparues, traiter avec un médecin à l’ego sur-dimensionné, calmer son père grincheux, et attraper un gang de motards déterminé à assassiner, quand le fils du diable ne veut tout simplement pas renoncer à son plan de séduction... et de vengeance?"

Dans ce tome, Charley est de nouveau confronté à une enquête que l'on suit sur toute la durée du livre, avec, en parallèle, une enquête sur le fameux Reyes.
Ce schéma à « double enquête » est devenu habituel mais n'est pas du tout lassant, car à chaque tome, on commence une nouvelle enquête tout en continuant à en apprendre plus sur les personnages secondaires, mais surtout sur le gros point d'interrogation qu'est Reyes Farrow.


Mon avis


Bien que je n'ai pas ris autant qu'avec les deux premiers tomes, l'intrigue est toujours aussi haletante et j'ai eut deux gros coups de cœurs pour Reyes (quelle originalité), mais aussi pour Garett ! J'adore la constante tension qu'il y a entre Charley et lui, et les répliques cinglantes qui font toute la personnalité de Charley.
L'auteur répond à beaucoup de questions sur le passé de Reyes dans ce tome, mais on a encore beaucoup de chose à apprendre sur ce personnage !

J'ai trouvé l'enquête professionnelle un peu moins intéressante que d'habitude, mais je ne me suis pas ennuyée pour autant car l'enquête personnelle est tout aussi présente, voire plus, que le job de détective privé de Charley.
Comme je le disais plus haut, je suis toujours aussi fan de notre personnage principal féminin qu'est Charley. Sa répartie me fait toujours mourir de rire, et on apprend à la connaître de plus en plus, que ce soit avec l'intervention de ses proches ou par le point de vue interne.

Le gros plus de ce tome est, pour moi, d'avoir eut beaucoup plus d'information sur le monde fantastique inventé par Darynda Jones. En effet, on a pas mal de renseignements sur le fonctionnement du passage entre le monde des vivants et le mondes des morts, ainsi que les différentes « créatures » qui le peuplent, mais aussi sur les innombrables capacités de faucheuse de Charley.


Je ne sais pas comment écrire la drogue qu'a été cette lecture. J'ai acheté les tomes 4 et 5 à la seconde où j'ai refermé celui-ci, dès que j'ai un peu de temps, j'enchaînerai !

lundi 23 janvier 2017

Je cuisine comme Molly Weasley !

En ce début d'année, beaucoup pourrait se dire : "Pour mes bonnes résolutions, un petit régime ne fera pas de mal", moi non.
En faisant un petit tour innocent à la fnac, je l'ai aperçu, il n'a pas voulu que je le lâche et j'ai dû, après un long combat contre moi-même, me résoudre à le prendre..

Autant le dire tout de suite : je n'ai jamais été aussi heureuse avec un livre de cuisine !

La cuisine des Sorciers c'est quoi ?
C'est un livre de recettes inspirées de mondes fantastiques tels que Le monde de Narnia, Harry Potter, Le Seigneur des anneaux, Le Hobbit, Aladdin, Marry Poppins, Zelda, etc.
Les recettes sont séparées en 4 parties : cuisine du quotidien, festins des grands jours, gateaux et gouters, et boissons (cocktails potions magiques entre autre).
Je ne veux surtout pas vous poussez à ne pas faire vos bonnes résolutions 2017 mais....

1. Il est beau
Que dis-je ? Il est magnifique ! La couverture fait très grimoire ancien, et l'intérieur est sublime. Presque chaque recette est illustrée de jolies photos.

2. Les recettes sont topissimes
Etant étudiante, mes menus tournent souvent (très souvent) autour des pâtes. Certes, c'est bons mais un peu de changement (et des légumes) ça ne fait pas de mal.
Donc, pour les cuisiniers expérimentés, ce livre ne vous apprendra rien, mais pour les autres : ce sont des recettes  faciles d'accès et rapides à faire avec des ingrédients de tous les jours.
J'ai plusieurs livres de recettes et le problème est souvent que je craque pour le design mais les recettes sont soit compliquées, soit à faire avec des ingrédients pas faciles à trouver. Ce n'est pas du tout le cas ici et c'est pour moi LE point positif à ne pas négliger.

3. Testé et approuvé
J'ai testé quelques recettes telles que les Oeufs de Cair Paravel (Narnia), les Timbales de gratin magique (Ma sorcière bien-aimée), ou encore les Enfants en croûte (Narnia), et je me suis régalée à chaque fois ! Les recettes sont parfois très basiques mais j'avoue que penser que je mange le même plat que Peter, Susan, Edmund et Lucy au petit déjeuner, c'est comme si je rentrais dans le monde avec eux, et c'est plutôt agréable.

4. Il est original
Comme vous avez pu le voir dans le point d'au-dessus, les noms de recettes sont parfois particuliers et non je n'ai pas mangé d'enfants pour mon repas du dimanche.
Chaque recette est inspirée d'un livre/ jeu vidéo/ film fantastiques et est donc adaptée à son monde.
A chaque début de recette sa petite introduction sur quand, pourquoi, lors de quel événement, ou sont les personnages de l'histoire à ce moment, etc...
Et la recette contient également toute sorte de clins d’œil au monde fantastique concerné.


BREF j'adoore ma nouvelle acquisition.
Prochaine recettes en perspective : Appâts pour Sasquatchs de Norbert Dragonneau, Patacitrouilles, et Elixir d'oubli.

Phobos ou ma première claque de l'année

On peut dire que mon année livresque 2017 commence très fort car mes 2 premières lectures de l'année sont 2 coups de cœur.
Bon je triche un peu parce que ce sont les tomes d'une même série : Phobos de Victor Dixen.


Résumé :

Après avoir racheter la Nasa, le programme Genesis lance une télé-réalité avec pour but de peupler la planète Mars. Six prétendants et six prétendantes vont donc faire un voyage de plusieurs mois, filmé 24h/24, dans deux vaisseaux spatiaux séparés puisque leur seule possibilité de rencontre est le speed dating qui a lieu une fois par jour. A la fin du voyage et après plusieurs séances de speed dating, les candidats doivent dresser leur "liste de cœur" et choisir la personne avec qui ils se marieront et fonderont une famille une fois sur Mars. Evidemment les choses s’avéreront un brin plus mouvementées que ce qui était prévu et nous nous retrouvons dans un thriller spatiale, comme le dit si bien la quatrième de couverture.

Mon avis :

J'ai lu le premier tome en Juin dernier, tome que j'avais aimé mais avec le recul, je le vois plutôt comme une mise en place de l'intrigue et des personnages (ce qui est tout à fait normal dans un 1er tome). C'est probablement ce qui m'avait fait douter sur cette série car, même si la fin était dingue, le reste du livre était parfois un peu long et je ne comprenais pas pourquoi l'auteur nous "montrait" certains personnages via des changements de point de vu.

Mais c'est dans le 2e tome que j'ai compris les rapports qu'avaient les personnages entre eux et que la vraie histoire commence vraiment. Parce qu'en fait, le résumé que je vous ai fait est, bien sûr, la base de l'histoire, mais par la suite, il y a toute une intrigue politique qui se met en place et qui m'a emporté, dégoûté, énervé, bref une intrigue qui m'a mise dans tous mes états.
Et dans un second tome qui est souvent le plus plat car l'entre-deux d'une trilogie, je me suis pris une claque phénoménale avec celui-ci.
J'en suis devenue accro et n'ai pu le lâcher que pour sauter sur le tome 3 !

Et le tome 3..... c'était l'apothéose ! On va de révélations en révélations : je ne me suis pas ennuyée une seconde.
Le gros point fort de cette saga pour moi est que, les changements politiques que l'on voit dans ce tome sont tout a fait réalistes. J'ai vraiment vu cette histoire comme une mise en garde contre le pouvoir et la confiance que l'on accorde en nos politiciens dont on ne connaît rien, et qui peuvent nous faire croire en ce qu'ils veulent.


J'ai tellement aimé ces livres que j'en suis encore toute retournée. Si vous n'avez pas lu cette saga, foncez sans hésiter ! 
Victor Dixen aurait annoncé la sortie d'un tome 4 pour l'automne 2017, ça va être du lourd.

Je ne sais pas quoi dire de plus, j'ai fait de mon mieux pour ne pas spoiler mais je suis open pour toute discussion sur le sujet en commentaire, par mail, sur livraddict ou twitter, car j'ai désespérément besoin d'en parler !

samedi 21 janvier 2017

Mes romans de ce Noël 2016

Parce que les téléfilms de Noël de TF1 et M6 ne me suffisent pas, j'ai aussi lu 2 romans qui m'ont accompagnés la semaine du 24 décembre : Une seconde avant noël et Un noël dans les Catskills
J'ai passé un excellent moment avec ces deux livres : l'un très cliché et l'autre merveilleusement poétique.

Un Noël dans les Catskills - Nora Roberts

Pandora et Michael, deux cousins éloignés qui ne se supportent pas, perdent leur oncle. Celui-ci, avec un sens de l'humour particulier mais très drôle pour le lecteur, lègue toute sa fortune et sa maison à ces deux. Cependant, ils n'hériteront de cette fortune qu'à une condition : que Pandora et Michael habitent ensemble dans sa maison dans les Catskills durant 6 mois. Ils ne peuvent dormir ailleurs qu'un soir en cas d’extrême urgence et n'auront donc d'autre choix que d'essayer de se supporter.

De l'amour, de l'humour, des conflits, un peu d'intrigue, c'est tout ce dont j'avais besoin pour bien entamer ma semaine festive. 
C'est un roman tout doux, l'histoire d'amour était évidente, mais l'auteur a également ajouter une petite pointe de suspens qui fait que l'on n'ait pas coincé à attendre après une histoire d'amour, on pense à autre chose et on essaye de résoudre le mystère.

J'ai apprécié ma lecture, certainement car je l'ai lu au bon moment.


Une seconde avant Noël - Romain Sardou

Romain Sardou donne ici sa version sur l'histoire du Père Noël. 
Un petit garçon orphelin et qui cumule les malchances va être l'objet des dieux pour ramener de la joie aux enfants à Noël car Saint-Nicolas commence à se faire vieux.
Je ne veux pas en dire trop car j'ai apprécié chaque petit détail de ce conte.
L'auteur place ses personnages dans des lieux et un contexte historique qui fait que j'ai eut envie d'y croire. 

Son conte est plausible et m'a fait redevenir enfant le temps de ces 300 pages. Je vous conseil fortement cette lecture pour la période de Noël, il apporte la touche de magie des fêtes qui part en grandissant, j'ai adoré ce livre.

Cold Winter Challenge

Le revoilà, c'est la 5ème éditions du challenge Cold Winter !
J'avais adoré y participer l'année dernière, c'est donc avec un très grand plaisir que je me suis relancée dans l'aventure cette année.

Il y avait deux menus au choix :

- Montagne enneigée : lire 2 livres dont la thématique principale est le froid, la neige ou l'hiver.
- La magie de Noël : lire 2 livres se déroulant durant la période des fêtes de fin d'année.

Vous pouviez évidemment rajouter des livres selon vos envies mais pour valider le challenge, il fallait respecter et réussir l'un des deux menus.
Cette session se déroulait du 1er décembre 2016 au 31 janvier 2017.
J'ai choisi le second menu avec quelques livres en plus :

Bilan du challenge :


J'ai relevé mon challenge en prenant la menu « La magie de Noël » avec Une seconde avant Noël de Romain Sardou et Un Noël dans les Castkills de Nora Roberts. Je m'étais également fixé d'autres lectures que je n'ai lu qu'à moitié car Papa Noël m'a tenter avec d'autres livres !

J'ai tout de même lu les tomes 2 et 3 des Chroniques de Narnia de C.S. Lewis, et relu The tale of Peter Rabbit de Beatrix Potter.


J'ai donc, encore une fois, passé de très bons moments de lecture mais également de partage sur le groupe Facebook dédié au challenge.
Je me suis fait plaisir et c'est le plus important. Bref, que du positif pour ma deuxième année de participation, j'ai déjà hâte pour l'année prochaine !